lundi 4 mars 2013

De la cage à la liberté...


Avoir un lapin, c'est aussi apprendre à le connaître et à connaître son espèce. Généralement, on met vite de coté les vieux clichés du lapin en clapier pour se rendre compte à quel point cet animal est surprenant et méconnu. Beaucoup disent qu'il a un peu du chat et un peu du chien, ce qui est loin d'être faux. Mais alors, qui aurait l'idée de mettre un chat en cage?



Il est souvent oublié que la cage d'un lapin doit être longue d’au moins 5 fois la longueur de l'animal adulte. On préconise donc une cage d'au moins 1m20-1m40 pour un lapin nain. A noter que le lapin n'est pas un animal fait pour vivre en cage, il devra pouvoir au long terme vivre soit en enclos, soit en liberté. En effet, la détention en cage rend l’animal apathique, favorise l’obésité, les pododermatites et les stases gastro-intestinales.

Une autre solution s'offre donc à nous : mettre notre lapin en semi liberté (fermé dans un enclos seulement la nuit).
Dès lors, de nombreuses possibilités d'enclos existent, à modeler suivant nos envies et la place dont on dispose 


Les cubes modulables sont aussi une bonne alternative pour faire du sur-mesure ! 





Clique sur l'image

Néanmoins, la liberté totale reste réellement le mode de vie le plus adapté à nos pompons ambulants, à condition que son environnement soit adapté.













La relation avec eux en devient souvent différente : plus appréciable et complice. Ce mode de vie entre de plus en plus dans nos maisons et est très apprécié par les diverses associations de protection animale. Esthétiquement et au niveau de la place c'est également plus agréable puisqu'on peut dispatcher les affaires des lapins aux 4 coins du foyer.






Note : étant donné que les lapins sont des animaux grégaires, qui vivent et évoluent en communauté, il est d'autant plus préconisé de prendre un enclos ou d'opter pour la liberté totale. La cage s'avérant bien trop petite pour accueillir 2 lapins.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Un lapin en liberté mange pas tout?

Aros a dit…

Comme un chiot ou un chaton, le lapin doit être éduqué à ne pas faire de bêtises. Ils sont têtus, mais comprennent très bien ce qu'ils ont le droit de grignoter et ce qu'ils n'ont pas le droit. Avec un environnement adapté (choses qu'il a le droit de grignoter), la stérilisation et de l'éducation il n'y a pas de problème ;)

Anonyme a dit…

J'ajoute qu'il suffit d'un NON ferme lorsque le lapin fait une bêtise. Il finit par comprendre ;)

Matthieu Cousot a dit…

Oui, de plus, plus les lapins ont de liberté, moins ils sont frustrés, donc moins ils font de bétises ;)